La Valorisation Énergétique des Ordures Ménagères

Toutes les ordures ménagères résiduelles (poubelles noires) collectées en Haute-Marne sont incinérées au Centre de Valorisation Énergétique à Chaumont.

 

La chaleur dégagée lors de l’incinération de nos poubelles noires est récupérée et valorisée sous forme d'énergie verte : chauffage, eau chaude sanitaire et électricité :

  • 29 000 MWh d'électricité : l'équivalent de la consommation annuelle en électricité d'une ville de 18 000 habitants
  • 25 000 MWh d'énergie thermique : l'équivalent de la consommation annuelle en eau chaude sanitaire et chauffage de 3 300 équivalents logements

Le Centre de Valorisation Énergétique en chiffres :

 

Création du site : 1 998 après 2 ans de travaux

Propriétaire : SDED 52 - Bail emphytéotique de 20 ans

Exploitation : SHMVD par Délégation de Service Public

Effectifs : 23 salariés

Fosse de réception : 1 800 m3

Capacité nominale : 78 000 t par an

Fours : 2 lignes d’une capacité de 5 tonnes par heure

Fonctionnement : 24h/24 - 365 jours par an

3 postes de transfert : Saint-Dizier, Bourbonne-les-Bains, Langres

Le principe de la valorisation énergétique :

 

Les ordures ménagères résiduelles (poubelles noires), les erreurs de tri en provenance du centre de tri, les encombrants de déchetteries et ceux collectés en porte à porte sont incinérés à la SHMVD (Société Haut-Marnaise de Valorisation des Déchets), centre de valorisation énergétique de Chaumont. Cette usine traite également des Déchets Industriels Banals (DIB) issus de contrats privés avec la SHMVD.

 

L’installation d’une capacité de 78 000 tonnes par an comporte deux lignes d’incinération indépendantes. L’incinération est couplée à un système de récupération de l’énergie produite par la combustion. Pour chaque ligne, une chaudière récupère la chaleur contenue dans les gaz de combustion pour produire de la vapeur surchauffée à 35 bars et 350°C.

 

La chaleur dégagée lors de l’incinération des déchets est récupérée et valorisée sous forme de chauffage, d’eau chaude sanitaire et d’électricité.

 

Le mâchefer récupéré en bout de grille tombe dans l'eau pour y être refroidi.  Il est ensuite acheminé par un tapis roulant, jusqu'à la plate-forme de traitement des mâchefers. A l'aide d'un électroaimant, on retire les métaux ferreux du mâchefer, ils seront recyclés. Les métaux non-ferreux sont recueillis par le principe d'induction. Les métaux ferreux sont recyclés par Rolanfer Recyclage à Uckange (57) et les non ferreux par Cornec SA à Lagny sur Marne (77).

Ce qui reste du mâchefer est stocké. Après maturation, il est ensuite utilisé comme matériau en technique routière.

 

Les gaz de combustion sont épurés avant rejet à l’atmosphère, notamment grâce à un traitement par injection de charbon actif, de chaux et d’eau ammoniacale. Les résidus de l’épuration des fumées d’incinération d’ordures ménagères (REFIOM) constituent les déchets ultimes. Ils sont stockés et dirigés vers un centre de stockage de classe I, à Laimont dans la Meuse, où ils sont figés en les mélangeant avec du ciment et de l’eau (donc insoluble à l’eau), avant d’être stockés.